Actualités

Parcourez ici toute l'actualité de notre entreprise !

logo Xinetis

Historique

Notre projet d’entreprise prend naissance en Septembre 2018 avec pour but initial de participer à la lutte contre la prolifération des débris spatiaux.

Depuis la mise en orbite du satellite russe Spoutnik en 1957, le nombre de débris spatiaux n’a cessé d’augmenter. En effet ces débris sont directement liés aux activités spatiales humaines, que ce soient des étages complets de lanceurs, de diverses pièces métalliques issues d’explosions ou encore de petits éclats de peintures. Ainsi, nous nous retrouvons avec des objets non opérationnels qui orbitent autour de la Terre, principalement en orbite basse et géostationnaire.

Au-delà de la question écologique, ces débris spatiaux sont devenus un véritable danger pour l’activité spatiale, tant pour les satellites opérationnels que pour les astronautes présents au sein de la Station Spatiale Internationale, qui a d’ailleurs été blindée en conséquence. Cette prise de conscience a entraîné la mise en vigueur de différentes lois visant à limiter le nombre de débris spatiaux, que ce soit par la désorbitation volontaire de satellites en fin de vie ou encore par la création d’une orbite cimetière, réservée aux anciens satellites en orbite géostationnaire.

Un point de non-retour...

Le danger de collision entre débris et objets opérationnels est tel que même si aujourd’hui nous arrêtions toutes activités spatiales, le nombre de débris continuera d’augmenter via le cercle vicieux qui consiste en la création de milliers de débris lors d’une simple collision, augmentant ainsi le risque de collision...etc. Et pour cause, les chiffres sont impressionnants, il existe 750 000 objets de plus de 1 cm tandis que ce nombre augmente à 150 millions en prenant en compte tous les débris de plus de 1 mm. Ces derniers peuvent sembler inoffensifs, mais rappelons tout de même qu’un objet en orbite dispose d’une forte vitesse, ainsi une collision avec un débris de 1 mm est équivalent en matière d’énergie à une collision avec une boule de bowling lancée à 100 km/h.

Et aujourd'hui ?

Aujourd’hui, les opérateurs font effectuer à leurs satellites des manœuvres d’évitements pour ne pas croiser les débris les plus gros, sacrifiant ainsi du carburant et donc la durée de vie de leurs satellites.

En 2011, la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency) a publié un rapport affirmant que le nettoyage de l’orbite est une problématique majeure des jours à venir pour maintenir le risque de collisions opérationnelles à un niveau acceptable. L’effort technologique pour remédier à ce problème est donc indispensable dès aujourd’hui.